Accueil >> Actualités >> Les jeunes consomment plus de substances

Les jeunes consomment plus de substances

Une enquête de la Croix-Bleue Berne-Soleure-Fribourg auprès des élèves du secondaire montre que la consommation de drogues légales a augmenté au premier semestre 2022 par rapport à la même période de l'année dernière. La consommation régulière d'alcool et de nicotine a notamment augmenté. Bien que toutes les mesures Covid aient été levées, un quart des jeunes se portent moins bien qu'avant la crise Covid.

Au cours du premier semestre de cette année, 77 ateliers ont été organisés dans le canton de Berne et dans la région germanophone de Fribourg avec 683 élèves du secondaire. A l'issue de chaque atelier, les jeunes ont pu donner par écrit un feed-back anonyme sur leur consommation personnelle ainsi que d'autres informations.
 

La consommation régulière a de nouveau augmenté

Les résultats montrent que la consommation d'alcool hebdomadaire était de 5,9 % au premier semestre (premier semestre 2021 ; 3,9 %). L'ivresse ponctuelle a également augmenté. Au moins deux ivresses ont eu lieu, ce qui correspond à 7,3 % (premier semestre 2021 : 6,5 %). Les chiffres ont également augmenté pour le tabagisme au moins mensuel (6,9 %). Le vapotage est également plus fréquent.
 
On constate une nette augmentation de la consommation de tabac à priser / snus. 8,8 % des personnes interrogées ont utilisé ces produits au moins une fois par mois (premier semestre 2021 ; 6,3 %). La consommation régulière de cannabis est en revanche restée stable. Markus Wildermuth de la Croix-Bleue déclare à ce sujet : "Une fois de plus, nous devons constater que les jeunes sont encore plus nombreux à consommer régulièrement des produits à base d'alcool et de nicotine. Il faut prendre cette situation au sérieux et faire contrepoids".
 

La crise Covid et les jeunes oubliés ?

Pour la première fois, les élèves ont pu donner un feed-back détaillé sur le fait de savoir s'ils se sentaient moins bien à cause de la crise Covid. Un quart (25,3 %) des jeunes ont indiqué que leur comportement avait changé de manière négative. Ainsi, 14,3 % des jeunes ont déclaré avoir développé une habitude négative (comportement alimentaire, tics, jeu, smartphone, etc.). De même, 7 % des jeunes se sentent moins bien sur le plan psychique. 4 % des jeunes ont en outre indiqué qu'ils consommeraient davantage d'alcool, de tabac, etc. "Le Corona a fait beaucoup de mal à la jeunesse", a déclaré une jeune fille de 15 ans.
 

Autres informations sur l'enquête

683 élèves ont rempli le questionnaire au cours du premier semestre de cette année. L'âge moyen était de 14 ans. Au cours de la même période de comparaison, en 2021, 665 élèves ont participé à l'enquête et l'âge moyen était de 14,1 ans. Les garçons continuent de consommer plus régulièrement des drogues que les filles. En revanche, les filles souffrent davantage des conséquences de la crise Covid.
 
 
Contacts :
Markus Wildermuth
responsable de l'information/documentation
031 398 14 55 / 078 633 34 54
markus.wildermuth@suchtpraevention.org
 

 

Lire le communiqué de presse en allemand
 

Croix-Bleue romande
Avenue Gare 31
1022 Chavannes-Renens
T 021 633 44 33
F 021 633 44 39

CCP 10-586-2
Croix-Bleue romande
Chemin de la Gravière 4
1227 Les Acacias
T 022 320 41 00

CCP 12-1097-2
Croix-Bleue romande
Rue de l'Envers 19
2605 Sonceboz
T 032 489 13 06

CCP 25-2148-5
Croix-Bleue romande
Rue des Courtils 26
2016 Cortaillod
T 032 725 02 17
info-ne@croix-bleue.ch
CCP 17-610740-5
Croix-Bleue romande
Avenue de la Gare 31
1022 Chavannes
T 021 633 44 33

CCP 10-4561-3
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok