Accueil >> Actualités >> Consommation d’alcool à nouveau plus régulière chez les jeunes

Consommation d’alcool à nouveau plus régulière chez les jeunes

Selon une étude réalisée en 2022, les adolescents et les jeunes adultes consomment davantage de boissons alcoolisées depuis l’introduction des mesures Covid. Chaque année, dans le cadre de ses ateliers de prévention, la Croix-Bleue Berne-Soleure-Fribourg interroge les jeunes sur leur consommation de substances. Les résultats de l’enquête menée auprès de 1’096 jeunes en 2022 montrent que la consommation d’alcool et de produits à base de nicotine a de nouveau augmenté dans certains cas. La tendance constatée les années précédentes se poursuit donc.

Chaque année, dans le cadre d’ateliers de prévention des addictions, la Croix-Bleue Berne-Soleure-Fribourg interroge de manière anonyme des élèves âgés de 12 à 17 ans sur leur consommation de substances et sur les raisons de cette consommation. En 2022, 1’096 jeunes ont rempli le questionnaire. Par rapport à la dernière enquête, réalisée en 2021, les chiffres de la consommation ont à nouveau augmenté dans certains cas. Ainsi 7,5% des jeunes interrogés consomment de l’alcool au moins une fois par semaine ; ils étaient 4,8% en 2021. 10,2% boivent de l’alcool chaque mois (2021 : 12,3%). Et 8,7% indiquent avoir été ivres au moins deux fois (2021 : 9%).

Régularité de la consommation d’alcool comparable chez les filles et les garçons

Jusqu’à présent, les études montraient que les garçons consommaient de l’alcool de manière plus régulière que les filles. Ce n’est toutefois plus le cas actuellement : 17,4% des garçons boivent de l’alcool au moins une fois par mois, contre 18,1% des filles. Par contre, les cas d’ivresse sont nettement moins nombreux chez les filles que chez les garçons. Selon les résultats, les filles utilisent plus souvent l’alcool pour se remonter le moral (5,7%).

Chicha, snus et vape : la nicotine largement consommée

Par rapport à 2021, presque autant de jeunes fument au moins une fois par mois (2022 : 6,95%, 2021 : 7%). La consommation de tabac à priser et/ou de snus, elle, a de nouveau légèrement augmenté. Ainsi, 8,3% des jeunes interrogés déclarent en consommer au moins une fois par mois, contre 8% en 2021. Le vapotage a lui aussi augmenté : 6,1% des jeunes interrogés vapotent au moins une fois par mois (2021 : 3,9%). Or, les snus, les sachets de nicotine ainsi que certaines e-cigarettes jetables sont justement des produits faisant l’objet d’un marketing agressif. « Malheureusement, on constate une fois de plus que les jeunes sont particulièrement réceptifs aux messages publicitaires et qu’il faudrait en faire beaucoup plus en matière de prévention », déclare Markus Wildermuth de la Croix-Bleue. La consommation de cannabis, pour sa part, est en léger recul (2022 : 2,85%, 2021 : 3,3%).

Informations détaillées sur l’enquête

1’096 jeunes âgés de 12 à 17 ans ont été interrogés dans le canton de Berne ainsi que dans le canton de Fribourg (région germanophone) en 2022. L’âge moyen était de 14,1 ans. 536 garçons et 525 filles ont rempli le questionnaire anonyme, 35 jeunes n’ayant pas indiqué leur sexe.

Contacts

Markus Wildermuth : chargé de projet - 078 633 34 54,

Croix-Bleue romande
Avenue Gare 31
1022 Chavannes-Renens
T 021 633 44 33
F 021 633 44 39

CCP 10-586-2
Croix-Bleue romande
Chemin de la Gravière 4
1227 Les Acacias
T 022 320 41 00

CCP 12-1097-2
Croix-Bleue romande
Rue de l'Envers 19
2605 Sonceboz
T 032 489 13 06

CCP 25-2148-5
Croix-Bleue romande
Rue des Courtils 26
2016 Cortaillod
T 032 725 02 17
info-ne@croix-bleue.ch
CCP 17-610740-5
Croix-Bleue romande
Avenue de la Gare 31
1022 Chavannes
T 021 633 44 33

CCP 10-4561-3
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok